Acte 05

Prestige et sa petite sœur venaient tout juste de rentrer chez eux. Martine gara sa voiture juste à côté de celle de son frère puis coupa le contact avant de retirer la clé. Les jeunes gens descendirent alors du véhicule et prirent la direction de la maison. A l’intérieur, la demoiselle alla chercher une boisson dans le réfrigérateur tandis que le jeune homme s’installa devant le poste de télévision. Ce dernier attrapa la télécommande, l’alluma, et commença à parcourir les différentes chaines.

  • Il n’y a vraiment rien d’intéressant, dit-il.

On pouvait sentir un soupçon de frustration dans le ton de sa voix. Rester dans une si grande maison et n’avoir rien à faire ou à suivre était une chose qu’il ne pouvait pas supporter.

  • Pourquoi tu n’essaies pas les services de streaming ? lui demanda Martine qui venait tout juste d’arriver à ses côtés.
  • Pour les simples et bonnes raisons qu’internet n’est pas encore installé, que je ne vais pas dépenser mon forfait téléphonique pour ça, et que tout ce qui m’intéresse comme séries et films en ce moment est soit en pause, soit pas encore disponible au cinéma, rétorqua-t-il.

La jeune femme posa sa boisson sur la table devant elle puis s’assit dans le même canapé que son frère.

  • Je sais pas moi, lis un truc. En ce moment, je suis sur un Webtoon plutôt intéressant, déclara Martine après avoir sorti son téléphone portable de sa poche.
  • Ah bon ? Et il parle de quoi ? demanda-t-il, curieux.

Rose déverrouilla son appareil, lui montra la bande dessinée qu’elle lisait, puis lui résuma l’histoire de cette dernière. Cela ne lui donna cependant pas l’envie de lire. Il prétexta que les thématiques abordées à l’intérieur ne l’attiraient pas, qu’il était plus du genre à dévorer les histoires dans lesquelles les personnages cherchaient à se venger d’autres personnages. En entendant cela, elle lui proposa alors une autre histoire qui était son genre. Lorsqu’elle lui donna le titre, le jeune homme prit à son tour son téléphone portable et fit quelques petites recherches sur internet. Il trouva alors le synopsis très accrocheur et décida donc de l’ajouter à sa très longue liste d’histoires à lire.

Le frère et la sœur restèrent assis pendant de très longues minutes sans s’adresser la parole. Martine écoutait de la musique tout en lisant diverses choses sur internet. De son coté, Pascal avait les yeux rivés sur l’écran de télévision.

  • Il me faut vraiment une console de salon, dit-il.

Sa petite sœur qui n’avait pas bien entendu ce qu’il venait de dire retira une de ses oreillettes et lui demanda de répéter.

  • Qu’est-ce que t’as dit ? questionna-t-elle.
  • J’ai dit que ce serait bien d’avoir une console de jeux comme ça je pourrai à nouveau te défoncer à la course comme j’avais l’habitude de le faire à l’époque, répondit-il.

En entendant les propos de son frère, Martine se remémora ses souvenirs passés et eut par la suite envie de rire.

  • Tu parles de quelle époque ? Parce que je me souviens que de nous deux, c’est toi qui avais le plus de difficulté sur les jeux de course, dit-elle sur un ton sarcastique.
  • Si tu parles de la licence avec le plombier à moustache, j’admets que je ne me suis jamais vraiment concentré là-dessus.
  • Ouais c’est ça ! s’exclama Martine.
  • Non mais sérieux. En tout cas, demain j’en achèterai une après être passé chez le fournisseur internet. On verra par la suite qui de toi ou moi est le meilleur.
  • J’te prends quand tu veux, rétorqua la jeune femme.

Prestige venait tout juste de raviver la flamme d’une très longue rivalité. Par le passé, les deux avaient tendance à compétir sur tout, au grand dam de leur pauvre mère. Le grand frère se rappelait encore les réprimandes qu’il subissait de sa part à cause d’une petite tape de rien du tout que Rose avait subie.

  • Bon, trêve de plaisanteries. Tu comptes faire quoi demain ? questionna-t-il soudainement.

L’atmosphère joyeuse qui s’était installée entre les deux devint brusquement un peu plus lourde tandis que Pascal venait d’adopter un air un peu plus sérieux.

  • Qu’est-ce que tu entends par là ? répondit la jeune femme, curieuse.
  • Le lycée ! Il faut que tu t’y inscrives. Même si les cours ont déjà débuté, je suis sur que tu pourras facilement obtenir une inscription. C’était dans l’accord que tu as conclu avec elle je te signale, lui dit-il sur un ton sérieux.
  • Je sais, je m’en rappelle. T’inquiète, j’avais déjà prévu d’y faire un tour dans les jours suivant, rétorqua-t-elle.
  • Ok, je vois !

Apres cette courte conversation avec sa petite sœur, le jeune homme se leva du canapé et prit la direction de la cuisine. Il sortit alors divers ustensiles et invita Martine à venir l’aider à préparer le repas du soir. Celle-ci accepta et alla le rejoindre.

—–*—–

Dans un entrepôt de deux niveaux situé à l’Est de Vormer City, de la musique mélangée à des bruits de taules, de chalumeaux, et de crics se faisait entendre. Plus d’une dizaine de personnes étaient en train de travailler sur plusieurs véhicules. Parmi tout ce beau monde, il y en avait deux qui étaient beaucoup plus concentrés à regarder une vidéo sur leur téléphone portable que de bosser sur la voiture se trouvant à coté d’eux.

  • Merde ! On ne voit pas qui est au volant à cause des vitres teintées. Dis, tu penses qu’elle sort d’où cette voiture ? questionna l’un.
  • Je n’en sais strictement rien. C’est la première fois que je le vois, répondit l’autre.
  • Ce qui m’intrigue le plus est de savoir si c’est une fille ou un mec qui se trouve derrière le volant, rétorqua de nouveau le premier.

La vidéo que les deux individus regardaient était cela de la conduite de Martine. Durant la petite démonstration que lui avait demandé son frère, les cameras situées de part et d’autre de la route avaient capturé ses performances. Il y avait également les deux adolescents qui avaient filmé sa voiture et envoyé la vidéo sur les différents réseaux sociaux sur lesquels ils étaient inscrits.

  • Peu important la personne qui se trouve derrière le volant, elle se débrouille pas mal. La patronne devrait être intéressée, dit-il en tournant le regard vers le bureau qui se situait au second niveau.
  • Tu as sans doute raison, rajouta-t-il en regardant dans la même direction que son camarade.

Dans la fameuse salle située au second niveau du bâtiment se trouvaient deux individus. Le premier était une jeune femme d’à peu près un mètre soixante-onze aux cheveux noirs et aux yeux bruns. Habillée de manière très masculine avec une paire de baskets noirs et blancs, un baggy vert kaki, et d’un t-shirt noir, celle-ci était adossée les bras croisés contre le mur et regardait les gens qui travaillaient au rez-de-chaussée. L’autre personne de la personne de la pièce était une homme ayant plus d’une dizaine de centimètres de plus qu’elle, les cheveux teintés en blond, et étant vêtu d’un pantalon formel noir, d’une paire de mocassins noirs, et d’un polo blanc. Il possédait également une chaine autour du cou et une montre au niveau du poignet droit.

Assis derrière son bureau, il avait les yeux rivés sur l’écran d’ordinateur situé à côté de lui et regardait également la vidéo de la conduite de Martine.

  • Dis Dany, tu as vu la vidéo qui circule en ce moment sur les réseaux ? demanda le jeune homme.
  • Tu parles de la vidéo de la GTR ? Si c’est celle-là, oui je l’ai vue et ? répondit-elle froidement sans détourner le regard.
  • Cela ne t’intéresse pas de savoir d’où cette voiture peut bien provenir ? Elle peut appartenir à un de nos concurrents, dit-il en la fixant et en tournant son écran vers elle.
  • Ça m’étonnerait fortement, rétorqua-t-elle.
  • Et pourquoi ça ? interrogea-t-il, intrigué.

Lorsqu’il posa cette question, Dany tourna finalement son regard dans sa direction puis décroisa ses bras. Elle s’avança ensuite vers son bureau et prit place sur l’une des chaises libres.

  • A.D, depuis combien de temps participons-nous à ces courses ? demanda la jeune femme.
  • Nous avons commencé lorsque tu venais à peine de prendre 15 ans. Ca va bientôt faire trois ans, répondit-il.
  • Exactement ! En presque trois ans nous avons affronté des adversaires rapides mais aucun d’entre eux n’a jamais testé son bolide sur cette route. Cela attirerait trop l’attention, ce qui m’amène à la conclusion suivante : cette personne n’est pas du coin. Quoi qu’il en soit, si elle est juste de passage en ville c’est tant mieux pour elle parce que, dans le cas contraire, bon nombre de personnes essayeront de s’emparer son bolide, moi y compris.
  • Je te reconnais bien là. Je suppose qu’une fois qu’on connaitra le ou la propriétaire de cette voiture, tu seras en tête de liste pour la défier.
  • Peut-être bien. Mais avant tout, nous devons monter le plus haut possible dans le classement, déclara la jeune femme en regardant les images de la vidéo.

—–*—–

Il était vingt heures passé et Martine et Pascal venaient tout juste de finir leur repas. Après avoir rangé les restes dans le réfrigérateur, ils s’occupèrent de la vaisselle. Le grand frère se chargeait de la laver tandis que la petite sœur l’essuyait et la plaçait où elle devait être. Lorsqu’ils eurent tous les deux terminé, Rose regagna sa chambre et Prestige fit de même avec la sienne. Dans la pièce, le jeune homme s’étala sur son lit et sortit de nouveau son téléphone. Il consulta alors le Webtoon que lui avait conseillé sa sœur quelques minutes auparavant.

Tandis qu’il était en train de lire, les paroles qu’avait prononcées la caissière lui revinrent en tête. Il stoppa alors sa lecture et alla faire quelques petites recherches sur internet. Après plusieurs minutes, il tomba sur un site dénommé “King’s Racer.” La première chose qui attira son attention sur la page d’accueil fut une vidéo sur laquelle il reconnut le véhicule de sa petite sœur.

  • Les nouvelles circulent vraiment très vites ici. En tout cas, elle saura se débrouiller, pensa-t-il en la regardant.

Le jeune homme ferma son navigateur internet et continua sa lecture. Près de deux heures plus tard, il mit son téléphone en charge et s’endormit.

A suivre !!!

Catégories :

Laisser un commentaire