La promotion 03

Natacha se gara à quelques dizaines de mètres de son domicile. Elle resta pendant plusieurs minutes assise dans son véhicule avec le regard vide. Quelques instants après, des larmes coulèrent le long de son visage et une profonde envie de vomir fit de nouveau son apparition alors qu’elle repensait de nouveau à ce qui venait de se produire dans le bureau de son patron. La jeune femme croisa ses bras et se mit à exercer une pression de plus en plus grande sur ces derniers avec ses doigts, comme si elle voulait que ceux-ci pénètrent dans sa chair.

Après plusieurs minutes dans cet état, Natacha finit par se reprendre. Elle attrapa des mouchoirs jetables et essaya ses larmes. En se regardant le rétroviseur, elle se rendit compte que son make-up avait également coulé et qu’il avait légèrement entaché sa chemise. Il ne fallait absolument pas que son fiancé la voie dans cet état, sinon il lui poserait des questions auxquelles cette dernière aurait du mal à répondre. La jeune femme prit donc son set de maquillage dans son sac et se refit une beauté. Maintenant, en ce qui concernait les taches sur sa chemise, elle avait une explication plutôt plausible.

Mademoiselle Barnes sortit finalement de son véhicule et marcha en direction du son domicile.

  • J’suis rentrée ! s’exclama-t-elle en faisant semblant d’être joyeuse.
  • J’suis dans la cuisine ! Je nous fais à manger, répondit Mike.

La jeune femme referma derrière elle et alla voir ce que son fiancé préparait. Arrivée dans la cuisine, elle vit son homme habillé tel un chef avec tout l’attirail.

  • Eh bien ! On dirait que monsieur a décidé de se donner à fond. Que nous vaut cet honneur ? rétorqua la demoiselle.
  • Aujourd’hui est un grand jour. Aujourd’hui, nous célébrons…

Lorsque Mike se retourna, il aperçut les taches de maquillage qu’il avait sur la chemise de Natacha. Il lui demanda alors si tout allait bien, ce à quoi elle répondit que cela était dû à des larmes de joie.

  • Des larmes de joie. Ça veut dire que tu l’as eue ?! Oh ! Félicitation bébé ! Je savais que tu aurais cette promotion, rétorqua le jeune homme en fonçant vers sa fiancée, en la prenant dans ses bras, et en la soulevant le haut possible.
  • C’est pas exactement ça, mais on va dire que c’est bel et bien le cas, déclara Natacha.
  • C’est-à-dire ? questionna Mike par la suite.
  • Monsieur Invictus a dit que je devais passer une série de tests avant d’obtenir ma promotion, dit la jeune femme.

Michael déposa Natacha sur le sol et lui demanda après de quels tests il s’agissait. La demoiselle réfléchit quelques instants avant de finalement lui dire que cela allait sûrement être des tâches à haute responsabilité qui nécessiteraient un travail acharné. Il était donc fort probable qu’elle rentre un peu plus tard que d’habitude.

  • Je vois. En tout cas, je sais que tu l’obtiendras. Tu as toujours été la meilleure dans ce que tu entreprends. Quoi qu’il en soit, j’ai préparé tout ceci pour toi, déclara le jeune homme en lui montrant les différents mets qui étaient sur le feu.
  • Je vais d’abord aller prendre une bonne douche. Ensuite, je viens goutter et juger la nourriture de mon magnifique fiancé, dit-elle.

Mike donna un léger baiser à celle qu’il aimait avant de la laisser partir. Chose curieuse, il la trouva légèrement hésitante à ce moment, mais mit cela sur le compte de la fatigue due à sa journée de travail. Lorsque Natacha se retourna pour partir en direction de leur chambre, le sourire qu’elle affichait s’effaça immédiatement.

Arrivée dans la chambre, la jeune femme déposa ses affaires sur une commode, attrapa quelques vêtements, puis entra dans la salle de bain. Elle verrouilla la porte derrière elle, chose qu’elle n’avait jamais faite auparavant. Tandis que Natacha se regarda dans le miroir, un grand sentiment de culpabilité s’installa et elle sentit une certaine pression au niveau de son cœur. Elle voulait à tout prix dire à son fiancé ce qui s’était passé en fin de journée dans le bureau de son patron. Cependant, non seulement elle en avait honte et craignait sa réaction, mais elle se rappelait également ce que monsieur Invictus lui promit si elle venait à rendre cette histoire publique.

Natacha commença à retirer ses vêtements avant de foncer sous la douche. Elle ouvrit alors l’arrivée d’eau et put enfin laisser s’échapper toute la tristesse, culpabilité, et amertume qui étaient en elle. La jeune femme se remit à pleurer à chaudes larmes. Elle se demandait si elle aurait le mental pour tenir pour le reste des épreuves que lui préparait Chrees Invictus.

Des dizaines de minutes passèrent et Natacha n’était toujours pas de retour. Mike, qui avait fini de mettre la table, se leva donc de table et alla voir ce qui lui prenait autant de temps. Arrivé dans la chambre à coucher, le jeune homme entendit de l’eau couler dans la salle de bain. Il se dirigea alors vers cette dernière, mais lorsqu’il voulut ouvrir la porte, il se rendit compte que celle-ci était fermée, chose qu’il trouva inhabituelle.

  • Bebe ! Est-ce que tout va bien là-dedans ? demanda-t-il, inquiet.
  • Oui, ça va bien ! répondit la jeune femme de manière énergétique.
  • Tu es sûre ? Parce que tu as fermé la porte à clé, rétorqua de nouveau Mike.
  • Ah, désolée ! Pas fait exprès ! Accorde-moi quelques instants, je viens t’ouvrir, dit Natacha par la suite.
  • Non, c’est pas la peine. Je suis juste venu te dire que le diner était prêt, déclara le jeune homme.
  • Ah OK ! J’arrive tout de suite. Laisse-moi juste le temps de m’essuyer, dit Natacha.

Orzak trouva le comportement de sa fiancée très étrange. Toutefois, il mit cela sur le compte de sa promotion, car il se disait qu’elle voulait l’obtenir directement et non pas passer une série de tests afin de faire ses preuves. Elle avait déjà démontré ses capacités au cours des dernières années et c’était plus que suffisant pour obtenir un meilleur poste ainsi qu’un meilleur salaire. La seule chose qu’il pouvait désormais faire était de soutenir Natacha. Si elle trouvait l’envie de lui parler de ses problèmes, elle le ferait sûrement. La communication était tout de même le point fort de leur couple. Mike retourna donc dans la salle à la manger où il attendit sa bien-aimée.

Quelque temps plus tard, Natacha rejoignit son fiancé. Elle avait abandonné sa tenue formelle pour quelque chose de plus léger à savoir un simple t-shirt blanc laissant apparaitre ses tétons et une partie de son ventre, et un short gris ne dépassant pas ses genoux. Elle assortit cela avec des chaussons ayant la même couleur que sa culotte.

Natacha s’assit donc à table sous le regard très observateur du jeune homme. Elle attrapa ensuite une assiette et commença à se servir.

  • Hum ! Ça m’a l’air très appétissant tout ça, s’exclama-t-elle après avoir humé la délicieuse odeur qui s’échappait des plats de son homme.
  • Et tu n’as encore rien vu, rétorqua-t-il, fier de son chef d’œuvre.

La jeune femme saisit ses couverts et se mit à découper délicatement la viande. Elle la mit ensuite dans sa bouche et, à ce moment, ce fut l’explosion de saveur. Le morceau de viande semblait fondre directement sur sa langue, libérant par la même occasion un gout extraordinaire.

  • Alors, comment tu trouves ? questionna Mike en observant la réaction de la jeune femme.
  • Je n’ai pas de mot pour décrire à quel point c’est bon. Tu t’es tout simplement surpassé, répondit Natacha.
  • Je suis content que cela te plaise. Mange autant que tu le souhaites. Tu le mérites amplement, dit Orzak avec le sourire.

Natacha Barnes ne se priva donc pas et engloutit sa nourriture telle une personne qui n’avait pas mangé depuis plusieurs jours. D’un autre côté, ce plat chaud et préparé avec amour lui permit également d’oublier sa terrible fin de journée, du moins pour l’instant. Devant l’appétit de sa fiancée, Mike ne put s’empêcher d’esquisser un sourire.

  • Au moins, son appétit est resté le même, pensa-t-il à ce moment.

Le jeune homme, après avoir observé sa future femme pendant quelques instants, se mit également à manger.

  • Au fait, aujourd’hui j’ai eu une cliente assez particulière au studio, dit soudainement Mike.
  • Ah bon ?! Qu’est-ce qu’elle a fait ? rétorqua Natacha.
  • Durant une des séances photo, elle a essayé de me séduire. Bien évidemment, je lui ai dit que j’avais déjà quelqu’un dans ma vie et j’ai refusé ses avances, déclara le jeune homme.

Mike travaillait pour un studio de photos et gagnait plutôt bien sa vie en immortalisant l’image de dizaines de jeunes femmes toutes plus belles les unes par rapport aux autres. Certaines d’entre elles étaient même devenues de célèbres mannequins ou représentantes de grandes marques.

  • Comment s’appelle cette femme ? questionna Natacha dont l’assiette venait soudainement de grincer alors qu’elle découpait sa viande.
  • Je…je n’ai pas vraiment retenu son nom. Je ne faisais que la prendre en photo. En plus, nous avons reçu beaucoup de modèles aujourd’hui, répondit le jeune homme en étant sur ses gardes.

Ce qu’il venait de dire à Natacha ne lui avait visiblement pas plu. Il préféra donc ne pas donner l’identité de la demoiselle, craignant que sa fiancée n’entreprenne certaines actions dans son dos.

  • Hum ! Je vois, je vois. Tu peux au moins me dire à quoi elle ressemble, dit mademoiselle Barnes.
  • Natacha ! s’exclama Mike.
  • Je plaisante ! Je vais rien faire. J’ai confiance en toi, rétorqua la jeune femme avec un sourire qui n’en était pas vraiment un.

Mike savait ce que son sourire signifiait et préféra donc aborder un autre sujet de conversation.

Des dizaines de minutes s’écoulèrent et le jeune couple finit de manger. Il était désormais temps de débarrasser la table. Avec l’aide de son homme, Natacha transporta le tout dans la cuisine. Ce qui devait aller aux ordures fut jeté tandis que le reste fit leur visite habituelle dans le lave-vaisselle. La tâche étant accomplie, les jeunes gens partirent s’installer devant la télévision et lancèrent un film. Alors qu’elle avait sa tête posée sur le torse de Mike et qu’elle écoutait son cœur battre, de mauvais souvenirs refirent surface. Elle essaya de s’en débarrasser, mais rien à faire.

  • Qu’est-ce qui ne va pas ? demanda le jeune homme qui avait remarqué la manière dont elle gesticulait.
  • Rien du tout, juste des parties de ton corps qui sont pas très confortables, répondit-elle sur un ton moqueur.
  • Très drôle ! s’exclama Mike.
  • Hi ! Hi ! dit-elle.

À peu près une heure et demie plus tard, aux alentours de 22 heures, le couple finit son visionnage, éteignit le poste de télévision, et alla se coucher.

A suivre !!!

Catégories : Étiquettes : ,

Un commentaire

Laisser un commentaire